Vous êtes ici : AccueilNon catégorisé« URGENT ! INTÉRIMAIRES EN DANGER » : LA LUTTE PAYE ET LA CAMPAGNE MARQUE DES POINTS

19
Fév
« URGENT ! INTÉRIMAIRES EN DANGER » : LA LUTTE PAYE ET LA CAMPAGNE MARQUE DES POINTS

echafaudLa santé et la sécurité au travail des salariés intérimaires sont, depuis plusieurs années, les priorités principales de l’USI-CGT.

Au printemps 2015, les nombreuses actions des militants de la CGT de l’Intérim avaient obligé le patronat de la branche du travail temporaire à rouvrir cette négociation, au point mort depuis plusieurs années. Mais nous étions encore loin des améliorations exigées, tant en termes de formation à la sécurité qu‘en prise de conscience des réparations obligatoires et essentielles pour les salariés victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles.

Dénoncer le scandale de la souffrance au travail dans l’intérim

L’USI-CGT a débuté en septembre 2016 une campagne d’information et de communication – « URGENT ! INTÉRIMAIRES EN DANGER » - destinée à alerter l’opinion publique sur la dégradation des conditions de travail subies par les salariés intérimaires et les drames que vivent des milliers de familles chaque année. Car les chiffres, accablants et désespérément stables, parlent d’eux mêmes : plus de 60 morts et 40 000 accidents du travail chaque année.

La presse nationale et régionale, après la conférence de presse du 8 novembre 2016, s’est fait l’écho de ce scandale sanitaire qui impacte la vie de milliers de travailleurs. Les actions des militants de tous les syndicats et sections syndicales de la CGT de l’Intérim, avec le soutien total des syndicats CGT des entreprises utilisatrices, se sont multipliées sur le terrain : Occupation d’agences d’intérim, distributions à 30 000 exemplaires d’un numéro spécial du journal de l’USI-CGT- La Mèche- dans les entreprises utilisatrices, les rues, campagne d’affichage à l’intérieur et sur les murs des usines. Au bout de longs mois, la mobilisation et les actions successives portent leurs fruits.

Des avancées importantes

Le 24 février se tenait la quatrième réunion de 2017 de la négociation pour la Santé et la Sécurité au Travail, la trentième réunion au moins depuis le début de la négociation !

Le Prisme, le patronat de la branche du travail temporaire, a fini par céder et doit soumettre à la signature un projet finalisé dans les prochaines semaines. La délégation CGT espère pouvoir donner un avis favorable pour une signature CGT sur la version finale. Ce projet bien sûr est loin d’être complet et parfait, mais il y a 5 avancées importantes :

1 - Le référentiel de compétences qui doit être la règle des salariés permanents pour déléguer en sécurité les salariés Intérimaires.

2 - Le principe d’une médecine du travail de branche, étude de faisabilité confiée à la Commission Paritaire.

3 - Le principe de formation à la sécurité en fonction des métiers et non strictement en lien avec la mission, expérimentation pilotée par la Commission Paritaire.

4 - La reconnaissance des AT/MP (accident du travail/maladies professionnelles) et du principe d’un parcours de reclassement passant par une visite de reprise.

5 - La reconnaissance que le CHSCT des ETT doit s’occuper des salariés intérimaires.

La CGT de l’Intérim restera vigilante sur l’écriture des points 3, 4, 5, qui doit être finalisée rapidement.

La CGT va continuer ce combat pour la santé et la sécurité des salariés Intérimaires, les salariés intérimaires ne doivent pas perdre leur vie au travail.

Suivez-nous...

drapeaux cgt 01drapeaux cgt 02drapeaux cgt 03drapeaux cgt 04drapeaux cgt 05drapeaux cgt 06drapeaux cgt 07drapeaux cgt 08drapeaux cgt 09

A touts le 11 m

lm special 8

ELECTIONS PROFESSIONNELLES

elections manpower 2017

 

lasociale

Interimaires Sante SIACI SAINT HONORE

 

special rungis

Publications

MZC 1

cgt nddl

SOLIDARITÉ VENEZUELA

venezuela face large

Real time web analytics, Heat map tracking

Total: 149